des salaires hallucinants
sportifs

Salaire Pilotes de F1 : c’est pas ce qu’on croit !



Le pilotes de formule 1 ont la réputation de gagner vraiment beaucoup d’argent, mais est-ce une réalité ? Nous avons fait quelques recherches pour connaître la vérité sur leur rémunération et le résultat est assez surprenant…
 

L’évolution des salaires de F1 ces 50 dernières années

 
Le salaires des pilotes de F1 il y a 50 ans tournaient aux alentours de 250 000$ (Jackie Steward en 1973) soit 200 fois moins qu’aujourd’hui ! Parallèlement, le salaire moyen des ouvriers lui est seulement 15 fois supérieur à ce qu’il était. Il y a là clairement un gap qui met en lumière l’agravation des écarts de salaires entre la classe moyenne et les élites.
 
Dans les années 80, le salaire des pilotes a franchi un premier cap passant à près de 4 millions de dollars pour Niki Lauda en 1982. Si le Krach de wall-street va ensuite réduire la progression des salaires, il atteint déja prêt de 6 millions de dollars en 87 (Alain Prost chez McLaren).
 
Les salaires ne cesseront de croître les années suivantes jusqu’au début des années 90 mais en 1994 suite à la crise européenne le salaires des pilotes chutent. Ayrton Senna acceptera même de diviser son salaire par 2 passant de 16 à 8 millions de dollars !
 
Cette baisse de courte durée des salaires de F1 n’est que passagère puisqu’en 1995 Michael Schumacher signe un contrat avec Ferrari passant 10 à 25 millions de dollars..
 
Les années 2000 connaîtront aussi leur lôt de crise économique (crise de subprimes) mais les salaires eux continuent de s’envoler :

  • M.Schumacher (Ferrari) : 35 millions de dollars de 2000 à 2004
  • Mika Hakkinen (McLaren) : 20 millions de dollars en 2001 (négociation refusée)
  • Jacques Villeneuve (British American Racing) : 22 millions de dollars en 2003
  • Fernando Alonso (McLaren/Renault/Ferrari) : entre 30 et 45 millions de dollars de 2008 à 2012
  • Kimi Raikkonen (Ferrari) : 60 millions de dollars en 2009

source : tomorrownewsf1
 

Quel est le salaire moyen d’un pilote de F1 aujourd’hui ?

 
Si on ne tient compte que des pilotes en course (20 pilotes titulaires) :

le salaire moyen annuel d’un pilote de formule 1 est de 11.2 millions d’euros hors primes et hors revenus de sponsoring

Quels sont les pilotes de F1 les mieux payés ?

 
Les salaires en F1 vont de 440 000€ (Tsunoda) à plus de 48 millions d’euros (Hamilton / Verstappen) !! voici le classement complet des salaires des pilotes de Formule 1 pour la saison 2022/2023 :

  • Lewis Hamilton (Mercedes) : 48 millions d’euros
  • Max Verstappen (Red Bull Racing) : 48 millions d’euros
  • Fernando Alonso (Alpine) : 18 millions d’euros
  • Lando Norris (McLaren) : 14,5 millions d’euros
  • Daniel Ricciardo (McLaren) : 13 millions d’euros
  • Sebastian Vettel (Aston Martin) : 13 millions d’euros
  • Charles Leclerc (Ferrari) : 11 millions d’euros
  • Carlos Sainz (Ferrari) : 8,5 millions d’euros
  • Valtteri Bottas (Alfa Romeo) : 8,5 millions d’euros
  • Lance Stroll (Aston Martin) 8,5 millions d’euros
  • Sergio Perez (Red Bull Racing) : 7 millions d’euros
  • Kevin Magnussen (Haas) : 6 millions d’euros
  • George Russell (Mercedes) : 5 millions d’euros
  • Esteban Ocon (Alpine) : 5 millions d’euros
  • Pierre Gasly (AlphaTauri) : 5 millions d’euros
  • Alex Albon (Williams) : 2 millions d’euros
  • Guanyu Zhou (Alfa Romeo) : 880.000 euros
  • Mick Schumacher (Haas) : 880.000euros
  • Nicholas Latifi (Williams) : 880.000euros
  • Yuki Tsunoda (AlphaTauri) : 440.000euros

* salaires approximatifs et non officiels
 
formule 1 pilote
 

Les différents bonus rémunérés

 
Vous trouvez que les salaires en F1 sont élevés ? vous n’avez pas tout vu… en effet de nombreuses primes sont attribuées aux meilleurs pilotes. Ces primes sont reversées par les écuries en fonction des performances du pilote :

  • Prime de signature d’un nouveau contrat
  • Prime lors du résultat aux qualifications
  • Prime lors du résultat en course
  • Prime du meilleur tour
  • Prime de classement en course
  • Prime de victoire : de 150 000€ à 700 000€
  • Prime du nombre de points en fin de saison : de 15 000€ à 70 000€ / points
  • Prime de champion du monde : 10 millions d’euros (Verstappen en 2021) à 20 millions d’euros (Alonso chez Ferrari)

 
source : sportune.20minutes
 

Les revenus liés au sponsoring

 
Salaire élevés, primes conséquentes, il faut rajouter à cela une part non négligeable en revenus de sponsoring. Mais combien peut toucher un pilote de formule 1 grâce à la publicité et aux réseaux sociaux ?
 
Historiquement, c’est ayrton Senna qui fût le premier à monétiser son image dans les années 80/90. Il faut dire que sa popularité était telle que les produits dérivés et les sponsors personnels du triple champion du monde lui rapportait beaucoup d’argent. Ayrton était à l’époque l’un des sportifs les mieux payés au monde avec des revenus publicitaires de plusieurs millions de dollars par an (7.4 millions entre 1992 et 1993).
 
Autre époque et autre phénomène, la légende Michael Scumacher et le charismatique fernando Alonso ont permis d’accroitre encore plus les revenus :

  • Michael Schumacher : 5 à 22 millions de dollars annuel
  • Fernando Alonso : 20 millions d’euros annuel
  • Lewis Hamilton : 16 millions d’euros

vers un plafonnement des revenus en 2023

 
Devant l’augmentation constante des salaires des pilotes de formule 1, les instances de la FIA ont décidés d’agir notamment lors du pacte de Portimao. Le salaire d’un pilote de F1 en 2023 ne pourra plus dépasser les 20 millions de dollars (30 pour les deux pilotes combinés) sinon l’écart sera imputé sur le budget de l’équipe. Reste à savoir si cela aura un impact réel…

Combien ça coute pour devenir pilote de formule 1 ?

 


source : LucasParleF1
 

Combien coûte une super licence en F1 ?

 
La Super Licence crée en 1984 et révisée en 2016, est obligatoire pour courir en F1. C’est un document officiel délivré par la FIA qui impose aux pilotes de nombreuses règles :

  • Avoir au moins 18 ans
  • Avoir parcouru 300 kilomètres dans une Formule 1
  • Avoir un permis B en cours de validité
  • Avoir passé un test sur les règlementation en vigueur et obtenir 40 points…

 
Elle comprend un coût direct puis un coût en fonction du nombre de points obtenus dans la saison. Par exemple, Lewis Hamilton quand il a été champion du monde en 2008 (98 points inscrits) a du payer 216,200 euros pour s’offrir sa super-licence.
 

Quelle imposition pour les pilotes de F1 ?

 
Après avoir pris connaissance des salaires astronomiques des pilotes de F1, il faut aussi tenir compte de l’imposition et des barèmes auxquels ils sont soumis. La particularité de ce sport réside dans le fait qu’un nombre très élevé de pilotes résident dans les paradis fiscaux ! Suisse, Monaco…

Plus de 70% des pilotes de Formule 1 vivent aujourd’hui dans la principauté monégasque…

  • Lewis Hamilton : Monaco
  • Valterri Bottas : Monaco
  • Max Verstappen : Monaco
  • Sergio Perez : Mexique (il loue un logement en Europe durant la saison)
  • Charles Leclerc : Monaco (il est né à Monaco)
  • Carlos Sainz : Italie
  • Lando Norris : Grande Bretagne
  • Daniel Ricciardo : Monaco
  • Sebastian Vettel : Suisse
  • Lance Stroll : Suisse
  • Fernando Alonso : Suisse
  • Pierre Gasly : Italie
  • Yuki Tsunoda : Grande bretagne
  • Kimi Räikkönen : Suisse
  • Mick Schumacher : Suisse (il est né en Suisse)
  • George Russell : Grande Bretagne
  • Nicholas Latifi : Grande Bretagne

* information indicative et susceptible de changer
 
Mais si les coureurs automobiles résident dans un paradis fiscal payent ils des impôts ? Il faut savoir que certains pilotes doivent verser des impôts dans leur pays de naissance en fonction du nombre de jours travaillés.
 
C’est le cas par exemple des canadiens, des américains… La somme à payer étant proportionnelle au nombre de jours travaillés. Le seul gros avantage de vivre à Monaco ou en Suisse étant de limiter le montant d’imposition sur l’épargne ou les revenus passifs.
 

Loader image

Le salaire moyen en Formule 1 est de 11.2 millions d'euros par an.

Le pilote de formule 1 le mieux payé est Max Verstappen avec environ 48 millions d'euros par an.

Le pilote de formule 1 le moins payé est Yuki Tsunoda avec environ 440 000 euros par an.

La prime de victoire en Formule 1 peut aller de 150 000€ à 700 000€.

La prime pour un titre de champion du monde de F1 peut aller de 10 à 20 millions d'euros.

 
 

A propos de l'auteur

Fréderic Lambert

Fréderic Lambert

Fréderic Lambert est rédacteur sur quel-salaire.fr depuis 2011, il est titulaire d'un master en économie et DRH d'une entreprise en Bretagne.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter



TROUVER UNE FORMATION

➜ NUTRITION
➜ DÉCORATION D’INTÉRIEUR
➜ PETITE ENFANCE
➜ IMMOBILIER
➜ SERVICES A LA PERSONNE
➜ BIEN ETRE
➜ FONCTION PUBLIQUE
➜ MODE STYLISME
➜ WEBMARKETING
➜ SANTÉ PSYCHOLOGIE
➜ ANIMAUX
➜ NATURE
➜ MAQUILLAGE
➜ ANGLAIS
➜ BUREAUTIQUE

PASSER UN CONCOURS

➜ AMBULANCIER
➜ SECRÉTAIRE MEDICALE
➜ FONCTIONNAIRE
➜ MONITEUR DU PERMIS
➜ GENDARMERIE & POLICE
➜ SURVEILLANT PÉNITENCIER

TROUVER UNE RECONVERSION

➜ COACHING A DISTANCE
➜ MÉTHODE AXÉE SUR L’IA

Formations populaires

➜ SPORT
➜ TOURISME
➜ WEBDESIGN VIDÉO
➜ VENTE COMMERCE
➜ CODEUR PROGRAMMEUR