quel-salaire-banquier
Actualités

Portage salarial : toucher un salaire en tant qu’indépendant



salaire-paye
 

Qu’est-ce que le portage salarial ?

 
Le portage salarial est un statut juridique relevant du droit du travail permettant aux interessés d’exercer en tant qu’indépendant tout en conservant le statut de salarié.

Le portage salarial repose sur une relation tripartite entre l’indépendant, le client et l’entreprise de portage.

Quel salaire net en tant que porté salarial ?

 
Le consultant indépendant perçoit une rémunération mensuelle de la part de la société de portage. Cette dernière reverse un salaire sur la base de son chiffre d’affaires net, après déduction des honoraires suivants
 
Les frais de gestion correspondant à la commission perçue par la société de portage. Les honoraires comprennent l’ensemble des prestations fournies par la société de portage, notamment l’établissement et le suivi des factures, les déclarations sociales et fiscales, le paiement des frais, le recouvrement des créances et le conseil et l’accompagnement.
 
Les diverses charges sociales qui varient selon le type de contrat. Les charges permettent aux salariés portés de percevoir la sécurité sociale, les allocations chômage, les cotisations retraite, les indemnités maladie, l’assurance maladie et les allocations en cas de chômage.
 
Le salaire versé dépend de plusieurs facteurs :
 

  • Les honoraires définis avec la société de portage
  • les frais de gestion
  • les frais de fonctionnement
  • les congés payés

 
Les indépendants perçoivent en moyenne une rémunération nette allant de 47% à 50% du montant des honoraires facturés à leurs clients, hors TVA. Vous pouvez faire une Simulation en portage salarial avec CEGELEM pour estimer vos revenus.
 

Quels sont les avantages du portage salarial ?

 
1. La gestion administrative et juridique la comptabilité, les déclarations fiscales, la facturation… peuvent être confiés à la société de portage et vous évite de gèrer les tâches administratives fastidieuses.
 
2. Concentrez-vous uniquement au développement de votre entreprise. Concentrez-vous sur vos clients potentiels, assurez-vous qu’ils soient satisfaits et déterminez votre politique de prix. Quant à la facture, elle est également fournie par la société de portage.
 
3. Bénéficiez des avantages du statut de salarié. Vous bénéficiez de tous les avantages liés au système de sécurité sociale d’un salarié : salaire mensuel, vacances, assurance chômage, retraite, etc. En plus de cette protection, vous disposez d’une équipe d’experts qui peuvent vous aider dans les démarches juridiques et administratives de votre entreprise.
 

Les pièges à éviter

 
1. Les frais de traitement de la paie se composent de deux éléments principaux : La commission prélevée par la société de portage, et les cotisations patronales prélevées. Les commissions encaissées varient en fonction du chiffre d’affaire, veillez à ce que l’entreprise de portage ne soit pas trop gourmande.
 
2. Les formalités administratives peuvent être complexes et nécessiter de l’aide pour que les contrats soient bien négociés. Il y a notamment plusieurs contrats importants :
 

  • Contrats de service entre consultants, sociétés de portage et clients
  • Un contrat de travail entre un consultant et une société de portage
  • Un éventuel contrat d’adhésion pour définir les modalités de la redevance de réémission et des services complémentaires

 
Veillez-à-vous faire expliquer toutes les parties de ces contrats et de ne rien signer trop rapidemment.
 
3. Le montant de service minimum : Il y a le plus souvent un billet d’entrée pour obtenir le portage salarial. Les entreprises de portage salarial n’acceptent généralement que les entreprises avec un coût de facturation final dépassant un montant minimum : renseignez-vous.
 
4. Les droits au chômage ne sont pas toujours automatiques. En cas de suppression de salaire, le droit à l’assurance chômage peut ne pas être accordé. Le lien de subordination entre la société de portage et vous même doit être clairement défini. Vous conserverez une partie de votre Aide au Retour à l’Emploi (ARE) que si vous ne travaillez pas plus de 110 heures par mois (à temps partiel) et que vous continuez à vous inscrire comme demandeur d’emploi auprès de Pôle Emploi.

A propos de l'auteur

Fréderic Lambert

Fréderic Lambert

Fréderic Lambert est rédacteur sur quel-salaire.fr depuis 2011, il est titulaire d'un master en économie et DRH d'une entreprise en Bretagne.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter



TROUVER UNE FORMATION

➜ NUTRITION
➜ DÉCORATION D’INTÉRIEUR
➜ PETITE ENFANCE
➜ IMMOBILIER
➜ SERVICES A LA PERSONNE
➜ BIEN ETRE
➜ FONCTION PUBLIQUE
➜ MODE STYLISME
➜ WEBMARKETING
➜ SANTÉ PSYCHOLOGIE
➜ ANIMAUX
➜ NATURE
➜ MAQUILLAGE
➜ ANGLAIS
➜ BUREAUTIQUE

PASSER UN CONCOURS

➜ AMBULANCIER
➜ SECRÉTAIRE MEDICALE
➜ FONCTIONNAIRE
➜ MONITEUR DU PERMIS
➜ GENDARMERIE & POLICE
➜ SURVEILLANT PÉNITENCIER

TROUVER UNE RECONVERSION

➜ COACHING A DISTANCE
➜ MÉTHODE AXÉE SUR L’IA

Formations populaires

➜ SPORT
➜ TOURISME
➜ WEBDESIGN VIDÉO
➜ VENTE COMMERCE
➜ CODEUR PROGRAMMEUR